Journée Mondiale de l’eau – 22 mars 2019 – Communiqué

Journée Mondiale de l’eau – 22 mars 2019 – Communiqué

Rédigé le 22/03/2019
LE DROIT HUMAIN Féd. française

A l’occasion de la journée mondiale de l’eau, la Fédération française de l’Ordre Maçonnique Mixte International LE DROIT HUMAIN souhaite attirer l’attention sur les enjeux importants générés par l’eau pour l’Humanité et pour notre planète.

La Fédération française du DROIT HUMAIN rappelle que l’accès à l’eau est reconnu comme un droit fondamental par les Nations Unies depuis 2010. Force est de constater cependant que ce bien commun (qu’il s’agisse des mers et des océans ou des ressources en eau douce) est menacé. Alors que l’eau est source de vie, sa surexploitation et diverses pollutions en modifient la nature.

Le contrôle des ressources en eau est un enjeu économique et stratégique important qui génère des tensions entre États: 260 bassins fluviaux dans le monde sont concernés.

Ainsi, de nombreux être humains n’ont pas accès à l’eau qui existe pourtant en quantité suffisante pour satisfaire les besoins de tous.

L’an passé, près de 4 milliards de personnes ont été confrontées à de graves pénuries d’eau pendant au moins un mois. Par ailleurs, 2,1 milliards de personnes ne disposent pas d’eau potable chez elles.

Cette inégalité frappe plus durement les femmes et les enfants. D’ici 2040 dans le monde, 1 enfant sur 4 vivra dans des zones où les ressources en eau seront extrêmement limitées. Actuellement, une école primaire sur 4 ne dispose pas d’eau potable amenant les enfants à ne pas boire, ou à consommer de l’eau provenant de sources insalubres. Quant aux femmes et aux jeunes filles chargées de la collecte d’eau dans 8 ménages sur 10, elles s’épuisent dans d’incessants allers/retours.

Pour les hommes et les femmes de la Fédération française du DROIT HUMAIN, au-delà de la nécessaire prise de conscience des menaces pesant sur l’eau, des mesures doivent être mises en œuvre pour préserver cette ressource essentielle à la vie. L’eau étant un bien commun, chacun doit pouvoir profiter sans discrimination d’un accès à une eau potable et de qualité pour l’ensemble de ses usages. Cela suppose des conceptions qui ne reposent pas sur des visions mercantiles ; au contraire cela implique des investissements publics coordonnés au niveau international.

Personne, qu’il soit un État ou une personne privée, ne doit se considérer comme le propriétaire exclusif de cette ressource : l’eau est un bien commun de l’humanité !

Nous vous donnons rendez-vous à la F.F.D.H. 9 rue Pinel 75013 pour assister à notre conférence publique  du 11 mai 2019 sur les biens communs.

FÉDÉRATION FRANÇAISE DE L’ORDRE  MAÇONNIQUE MIXTE INTERNATIONAL

LE DROIT HUMAIN